Transformation digitale du BTP : quelles évolutions pour les métiers et les compétences ?

Depuis quelques années, les mutations des secteurs du BTP s’accélèrent. Les effets de ces mutations doivent être évalués afin de s’adapter aux nouvelles exigences du marché :

  • Rattraper les retards en matière de transformation digitale et technologique ;
  • Accompagner les métiers à développer de nouvelles compétences ;
  • Répondre aux exigences de la transition écologique ;
  • Répondre aux exigences des nouvelles générations de travailleurs.

De quelles mutations parle-t-on ? Quel est l’impact sur les métiers ? Quelles sont les solutions numériques et les méthodes pour rester attractif et compétitif ?

 

Des évolutions liées aux mutations du secteur

Les mutations liées aux facteur sociétaux

Bien que transverses, les facteurs sociétaux ont plusieurs effets sur l’évolution des préoccupations des clients et des salariés :

  • Les clients achètent différemment, s’informent davantage avant d’investir dans un projet
  • Les difficultés de recrutement s’intensifient, en raison du vieillissement de la population active et du manque d’attractivité du secteur ;
  • La relance économique modifie les organisations et impacte fortement les conditions de travail.

Les mutations liées aux exigences de la transition écologique

Le BTP représente environ 45% de la consommation d’énergie en France. Les critères écologiques deviennent, à la fois des normes à respecter, mais aussi des arguments commerciaux.

De plus, les directives européennes et le cadre législatif français vont de plus en plus dans le sens des enjeux environnementaux (RT 2012, RE 2020).

Les mutations liées aux évolutions technologiques

Les évolutions technologiques sont étroitement liées aux exigences de la transition écologique, qui imposent le renouvellement des méthodes et des outils.

Ces mutations appellent à plusieurs évolutions majeures :

  • La virtualisation et la numérisation
  • Le chantier connecté
  • L’accroissement des normes environnementales
  • La diversification des solutions de travail collaboratives
  • La valorisation de sa marque employeur et des programmes de mobilité

 

Quel est l’impact de ces évolutions sur les métiers et les compétences ?

La virtualisation et la numérisation

Les encadrants ont pour enjeux d’intégrer en premier les évolutions associées à la virtualisation, afin de faire évoluer leurs pratiques. Les fonctions de conception pourront davantage interagir avec des modèles 3D et tester différentes options d’agencement. Pour les fonctions liées à l’exécution, l’impact est davantage relié aux pratiques de contrôle et aux ressources de formation en situation, notamment grâce aux technologies de réalité augmentée ou mixte.

Le chantier connecté

Les évolutions du chantier connecté ont plusieurs effets sur les métiers :

  • Le développement de nouvelles offres de service qui entraînent une mise à jour des contrats, des modes d’externalisation et d’internalisation des compétences, l’adaptation de l’organisation, le renouvellement des stratégies de communication (interne et externe)
  • L’arrivée de nouveaux métiers pour la gestion des risques, gestion des données et maintenance des solutions numériques

Toutes les fonctions chargées d’intervenir sur chantier sont impactées par ces évolutions qui requièrent un renforcement des formations et une montée en compétences numériques.

L’accroissement des normes environnementales

Les normes environnementales amènent à renouveler les systèmes de construction (réemploi, recyclage, construction hors site…), les systèmes énergétiques (photovoltaïque, pompe à chaleur…) et les choix de matériaux (béton, matériaux biosourcés…).

L’encadrement (conducteur de travaux, chefs de chantier, d’équipe…) est amené à faire évoluer les méthodes de gestion de chantier et d’optimisation des ressources.

Pour les fonctions de la conception (R&D, Bureau d’études…) leurs défis résident dans l’anticipation des problématiques et des contraintes techniques.

Quant aux fonctions de l’exécution, ce sont les normes de la RE2020 qui ont le plus d’effet, sur des métiers spécifiques tels que les couvreurs, les électriciens, les plâtriers

La diversification des solutions de travail collaboratives

Investir davantage dans les solutions de travail collaboratives impacte l’ensemble de l’entreprise. L’encadrement est amené à décloisonner l’information et structurer ses interventions, afin de garder une maîtrise des données.

Les métiers de l’exécution sont davantage concernés en tant qu’utilisateur car ils favorisent la fluidité des transmissions d’informations. Afin que les différents corps de métiers puissent s’approprier ces logiciels, il faut choisir des solutions adaptées aux contraintes du terrain (accès à internet limité, risque de casse, bonne autonomie…). Il faut également y intégrer les enjeux de saisie, la traçabilité et la sécurité des données à transmettre, à stocker.

La valorisation de sa marque employeur et des programmes de mobilité

En 2021, 80% des entreprises du BTP admettent rencontrer des difficultés à recruter.

Les motifs du manque d’attractivité sont multiples :

  • Manque de renouvellement technologique des métiers ;
  • Mutation digitale déséquilibrée entre les fonctions de gestion, administrative et sur site ;
  • Une accidentologie trop élevée ;
  • Une image peu valorisante quant aux préoccupations environnementales.

Pour répondre à ses manques, il est primordial pour les responsables d’entreprise de repenser sa marque employeur, formaliser les parcours de mobilité pour mieux les valoriser et les accompagner pour :

  • Développer de nouveaux métiers ;
  • Valoriser des formations à des métiers d’avenir ;
  • Contribuer à nourrir des discours qui parleront aux futurs candidats et engageront davantage les professionnels en poste.

 

Quelles sont les solutions et méthodes pour rester attractif et compétitif grâce à la transformation numérique ?

Le travail collaboratif et les digital workplace

Les entreprises du BTP investissent de plus de plus dans les solutions de travail dites collaboratives. D’abord utiliser pour faciliter le travail administratif, les outils collaboratifs se diversifient pour :

  • La communication interne: réseaux sociaux interne, messagerie, intranet…
  • La mutualisation de connaissances: BIM, Wiki, MOOC…
  • La gestion assistée: ERP, logiciels de facturation, planner…
  • La centralisation de donnée: Cloud, Datawarehouse, SIRH…

Ces outils ont pour intérêt de décloisonner, structurer et fluidifier l’accès aux informations pour développer une gestion de chantier mobile, collaborative et accessible à tous les collaborateurs.

La communication et le marketing digitale

Il y a plusieurs sujets à forte valeur ajoutée auxquels on peut appliquer une stratégie de communication et de marketing digitale :

  • L’acquisition de nouveaux clients — Newsletter, référencement naturel ou payé, modération d’avis…
  • Le développement de la notoriété de l’entreprise — Site internet, réseaux sociaux, création de contenus…
  • La valorisation des projets de valeur — Projets à faible impact environnemental, projets sociétaux, projets culturels…
  • La valorisation de la marque employeur — Culture d’entreprise, avancées technologiques, engagements sociétaux et envers la gestion des risques, la protection des salariés…
  • Le renforcement de la communication interne — Promotion interne, parcours de carrière, catalogue de formation et la diversité des supports, les projets de reprise…

La 3D, la réalité augmentée ou mixte

Les différents champs d’application de la virtualisation et de la numérisation sont divers :

  • La vision à distance du réel ;
  • La modélisation 3D ;
  • La réalité augmentée ou mixte.

La connectivité associée aux processus BIM

Le chantier connecté fait appel à des technologies d’automatisation et de prédiction comme des capteurs, des applications, ou des objets connectés. Intégré dans une solution de BIM, ces outils génèrent des données qui facilitent l’anticipation et la gestion de l’activité sur chantier tel que :

  • La sécurité et la protection des salariés ;
  • La diversification des ressources de formation ;
  • La coordination des tâches.

Les ERP

Un « Entreprise Resource Planning » (ERP) est un logiciel permettant de digitaliser les activités de gestion de base (comptabilité, prévention des risques, RH…) ou des activités spécifiques à la taille de l’entreprise et ses métiers (études, planning, évaluation des temps, référentiel de matériaux…)

Un ERP permet de fluidifier la communication interne, grâce à une base de données unique et fiable. Il favorise également le travail collaboratif.

Les CRM

Un CRM, pour “Customer Relationship Management”, est un logiciel de gestion des clients et des prospects qui centralise l’ensemble de l’activité commerciale et le suivi de performance commerciale et marketing.

Pour les TPE et PME, un CRM est un logiciel efficace pour mieux segmenter les prospects, qualifier les prises de contact et guider les orientations commerciales.

Les places de marché ou « marketplace »

Pour le client, la marketplace est un moyen d’avoir une vision globale des offres de service, soit pour composer une offre sur-mesure, soit pour les moduler d’options complémentaires, soit pour prendre des packs d’offres prédéfinis.

L’entreprise définit alors des offres plus structurées qui permettent plus d’anticipation (recherche de matériaux, fournisseurs, planification…). Elle démultiplie également ses opportunités de digitalisation marketing : référencement, modération d’avis en ligne, échange direct avec le client

 

Le contexte économique et social du marché (relance économique, transition écologique, recrutement en tension) donne lieu à des mutations qui s’accélèrent de plus en plus, telles que :

  • Les modes de consommation du client et ses exigences: offres packagées ou sur-mesure, transparence sur la traçabilité et les délais, critères écologiques…
  • La transition écologique et ses nouvelles normes: renouvellement des systèmes constructifs et énergétiques, montée des projets de rénovation, recyclage, réemploi…
  • Un bassin de l’emploi en tension: population vieillissante, manque d’attractivité…

De ce contexte, on en découle plusieurs enjeux majeurs :

  • Rattraper les retards en matière de transformation digitale et technologique ;
  • Accompagner les métiers à développer de nouvelles compétences ;
  • Répondre aux exigences de la transition écologique;
  • Répondre aux exigences des nouvelles générations de travailleurs.

Afin de répondre à ses enjeux, il est primordial d’identifier les évolutions à intégrer et leurs solutions numériques pour accompagner la montée de compétences de l’encadrement, la conception et l’exécution telle que :

  • La virtualisation et la numérisation : 3D, réalité augmentée ou mixte…
  • Le chantier connecté : objets connectés, capteurs, applications mobiles…
  • Le renouvellement des systèmes constructifs: réemploi, recyclage, biosourcing…
  • La diversification des solutions métiers : marketplaces, BIM, digital workplaces, ERP, CRM…
  • La valorisation de sa marque employeur et des programmes de mobilité : stratégie marketing et communication digitale (interne et externe)

En fonction de la taille des entreprises et leurs corps de métier, ces solutions permettent de décloisonner l’organisation, fluidifier l’accès à des informations fiables, faciliter le travail collaboratif, diversifier les modèles économiques et améliorer la relation client.

 

Découvrez notre programme d’accompagnement gratuit pour vous initier aux outils collaboratifs et mobiles de gestion de chantier et à la communication digitale

Nos articles récents


Warning: Use of undefined constant WP_Term - assumed 'WP_Term' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/10/d711312909/htdocs/wp-content/themes/ready4digital/template-parts/content-single.php on line 53

Transformation digitale du BTP : quelles évolutions pour les métiers et les compétences ?

Par Emma Griffon

Depuis quelques années, les mutations des secteurs du BTP s’accélèrent. Les effets de ces mutations doivent être évalués afin de s’adapter aux nouvelles exigences du marché : Rattraper les retards en matière de transformation digitale et technologique ; Accompagner les métiers à développer de nouvelles compétences ; Répondre aux exigences de la transition écologique ; Répondre aux exigences[...]

Lire la suite

Ready4digital x Acto Formation

Par Emma Griffon

Ready4Digital Auvergne a réalisé une vidéo témoignage de son partenariat avec l’entreprise Acto Formation. En 2020, notre collaborateur spécialisé en région a démarré un projet de digitalisation d’entreprise avec Acto Formation concernant le re positionnement de son coeur de métier grâce au digital,  la mise en place d’une stratégie pérenne de communication digital mais[...]

Lire la suite